HYPERTROPHIE DE LA PROSTATE

L’hypertrophie bénigne de la prostate appelée HBP ou encore adénome de la prostate, correspond à l’augmentation de la taille de la prostate, qui survient en général chez les hommes avancés en âge.

La prostate est située sous la vessie et autour du canal de l’urètre qui conduit l’urine de la vessie vers l’extérieur. La prostate est également située au carrefour entre la voie urinaire (conduisant l’urine) et la voie génitale (conduisant le sperme). Les sécrétions prostatiques participent à la composition du sperme et la prostate joue un rôle dans le déroulement de l’éjaculation.

La prostate(en devenant plus grosse et moins souple) peut-être à l’origine d’un inconfort et d’une gêne au moment d’uriner. A savoir :

  • Un retard au démarrage
  • Un jet faible
  • Des gouttes retardataires
  • Mais aussi une augmentation de fréquence des mictions et des mictions impérieuses (urgentes).

Les modifications de la prostate peuvent également ne pas s’accompagner de symptômes.

Par définition une miction est le terme médical désignant l’évacuation des urines de la vessie. Une miction est considérée comme normale, lorsque cette évacuation est complète et indolore.

En l’absence de complications (rétention, infection, calculs, insuffisance rénale), le traitement médical constitue la première approche. Mais en cas d’échec, il faut envisager une intervention chirurgicale, afin de rétablir une miction correcte.

Les complications aiguës sont essentiellement dues à la rétention aiguë d’urine (blocage urinaire complet), aux infections, à l’hématurie (sang dans les urines).

Les complications chroniques sont dues quant à elles à la rétention vésicale chronique (résidu d’urine présent en permanence dans la vessie), aux calculs de la vessie, mais rarement à une insuffisance rénale chronique.

En France, on dénombre environ 2 millions d’hommes qui se plaignent de troubles urinaires, dont la moitié prend des médicaments pour une hypertrophie bénigne de la prostate. Parmi ces derniers, 10% devront être opérés de cette hypertrophie bénigne de la prostate.

Traitements

Traitements de l'hypertrophie de la prostate

Si les signes sont importants et créent une véritable gêne, le traitement médical de l’hypertrophie de la prostate est souvent instauré par les médecins généralistes.

En l’absence de complications, la consultation d’urologie peut être programmée sans urgence et au besoin être précédée par des examens complémentaires :

  • Une échographie des reins, de la vessie et de la prostate
  • Et souvent un ECBU (examen cytobactériologique des urines) et un dosage de PSA

L’urologue fait un toucher rectal pour apprécier la taille et la consistance de la prostate. La débimétrie (mesure de la “force du jet”) peut être aussi utilisée par l’urologue pour apprécier objectivement la qualité du jet.

En conclusion, face à une hypertrophie de la prostate, les médicaments sont presque toujours le premier choix de votre médecin ou de votre urologue.

Le but du traitement est la réduction des symptômes ressentis par le patient et l’amélioration de la qualité de vie. Il peut être nécessaire d’essayer plusieurs traitements ou d’en associer avant d’atteindre cet objectif.

Plusieurs types de médicaments peuvent être utilisés :

  • Les alpha-bloquants entraînant une relaxation de la musculature du col de la vessie (sortie de la vessie) en ayant un effet rapide.
  • Les inhibiteurs de la 5 alpha-réductase ont quant à eux un effet hormonal et peuvent diminuer le volume de la prostate ; un effet qui met plusieurs mois à s’installer.
  • Les phytothérapies dont le mode d’action reste peu clair, mais dont la tolérance est excellente.
  • Les anticholinergiques qui ont un effet sur la fréquence urinaire et les mictions impérieuses, mais qui doivent être utilisés avec prudence après l’avis de l’urologue, car ils agissent sur le muscle de la vessie.

La Chirurgie

Elle est en général proposée en cas d’efficacité insuffisante des médicaments ou en cas de complications.

L’intervention ainsi proposée s’appelle une résection ou une vaporisation de la prostate. Il s’agit d’un acte chirurgical endoscopique réalisé par voie naturelle trans-urétrale sous anesthésie générale ou sous rachi-anesthésie (anesthésie de la partie basse du corps uniquement).

Le but étant de retirer l’adénome qui entoure l’urètre, qui gêne le fonctionnement normal de la vessie et qui empêche également l’écoulement de l’urine. Il n’y a donc aucune cicatrice et l’hospitalisation est en général brève.

La résection consiste à retirer l’adénome par petits copeaux. La technique de résection utilisée par les urologues du Centre d’Urologie Paris Alma, est une résection électrique.

La vaporisation consiste quant à elle à détruire l’adénome en cas d’hypertrophie. La technique de vaporisation utilisée par les urologues du centre d’Urologie Paris Alma, est une photo vaporisation par laser Greenlight®.

Toutes ces solutions se discutent et se décident au cas par cas avec votre urologue.

Ainsi la prise en charge de l’hypertrophie bénigne de la prostate peut varier d’un patient à un autre, et votre urologue au sein du Centre d’Urologie Paris Alma, saura vous orienter et vous accompagner dans le choix de la solution la plus adaptée à votre situation médicale.