L’Equipe du Centre d’Urologie

 

Nous vous présentons les Chirurgiens Urologues et les Experts du Centre Urologie Paris.

 Les urologues

  Les urologues du centre d’urologie Paris

Docteur Marie Audouin

Chirurgien Urologue, ancien chef de clinique de l’Hôpital Tenon, praticien hospitalier contractuel à l’Hôpital Tenon.

Elle exerce à la Clinique de l’Alma. Au delà de la chirurgie urologique classique, le Dr Audouin a développé une spécialisation dans la prise en charge médicale et chirurgicale des pathologies andrologiques, telles que la dysfonction érectile, la maladie de Lapeyronie, les troubles de l’éjaculation ainsi que les pathologies testiculaires et scrotales. Elle s’occupe également de la prise en charge médicale et chirurgicale des troubles de la fertilité masculine.

Docteur Olivier Best

Chirurgien Urologue, ancien Chef de Clinique de l’HIA du Val-de-Grâce, et ancien Praticien attaché à l’Hôpital Cochin, a co-fondé le Centre d’Urologie de Paris Alma, centre d’expertises en urologie.

Olivier BEST, Chirurgien Urologue, ancien Chef de Clinique de l’HIA du Val-de-Grâce, et ancien Praticien attaché à l’Hôpital Cochin, a co-fondé le Centre Urologie Paris, centre d’expertises en urologie.
Il exerce à La Clinique de l’Alma et au Pôle de Santé du Plateau. Au-delà de la chirurgie urologique classique, il est expert en chirurgie robotique pour le traitement mini-invasif des cancers urologiques : cancer de la vessie, de la prostate et du rein. Il assure une prise en charge globale des conséquences fonctionnelles de ces cancers (incontinence urinaire, problèmes sexuels…) pour permettre au patient une récupération la plus complète possible en collaboration permanente avec les experts du centre.

Docteur Vincent Cardot

Vincent CARDOT, Chirurgien Urologue, ancien interne des Hôpitaux de Paris, ancien Chef de Clinique, et ancien Praticien attaché à l’Hôpital de la Pitié Salpétriêre, a co-fondé le Centre Urologie Paris, centre d’expertises en urologie.

Il exerce à La Clinique de l’Alma et au Pôle de Santé du Plateau. Au delà de la chirurgie urologique classique, coelioscopique et robotique, Vincent CARDOT est un expert dans les domaines de la neuro-urologie, de l’incontinence urinaire masculine, féminine, et dans l’implantation de sphincters artificiels. Membre du Comité de l’Urologie de la Femme, il intervient dans divers congrès et séminaires. Il est formateur – consultant à la pose de sphincters artificiels et Neuromodulation sacrée.

Docteur Francis Dubosq

Francis DUBOSQ, Chirurgien Urologue, ancien interne des Hôpitaux de Paris, ancien Chef de Clinique, et ancien Praticien hospitalier à l’Hôpital Saint-Louis, a co-fondé le Centre Urologie Paris, centre d’expertises en urologie.

Il exerce à La Clinique de l’Alma et au Pôle de Santé du Plateau. Maitrisant les techniques de la chirurgie urologique classique, coelioscopique et robotique, Francis DUBOSQ porte un intérêt tout particulier à la prise en charge de la maladie lithiasique (calcul urinaire).
Au-delà des techniques permettant d’éliminer ou d’extraire les calculs, il a développé un réseau de soin permettant une prise en charge globale de ces calculs (avis de néphrologue, prise en charge nutritionnelle).
Ancien membre du Comité de Cancérologie – Section cancer de la vessie, il a développé une compétence toute particulière dans la prise en charge des cancers de la vessie tant d’un point de vue chirurgical que de la prise en charge globale de cette maladie.

Docteur Jean Emile Quazza

...

Docteur Vincent Cardot

Vincent CARDOT, Chirurgien Urologue, ancien interne des Hôpitaux de Paris, ancien Chef de Clinique, et ancien Praticien attaché à l’Hôpital de la Pitié Salpétriêre, a co-fondé le Centre Urologie Paris, centre d’expertises en urologie.

Il exerce à La Clinique de l’Alma et au Pôle de Santé du Plateau. Au delà de la chirurgie urologique classique, coelioscopique et robotique, Vincent CARDOT est un expert dans les domaines de la neuro-urologie, de l’incontinence urinaire masculine, féminine, et dans l’implantation de sphincters artificiels. Membre du Comité de l’Urologie de la Femme, il intervient dans divers congrès et séminaires. Il est formateur – consultant à la pose de sphincters artificiels et Neuromodulation sacrée.

Docteur Olivier Best

Chirurgien Urologue, ancien Chef de Clinique de l’HIA du Val-de-Grâce, et ancien Praticien attaché à l’Hôpital Cochin, a co-fondé le Centre d’Urologie de Paris Alma, centre d’expertises en urologie.

Olivier BEST, Chirurgien Urologue, ancien Chef de Clinique de l’HIA du Val-de-Grâce, et ancien Praticien attaché à l’Hôpital Cochin, a co-fondé le Centre Urologie Paris, centre d’expertises en urologie.
Il exerce à La Clinique de l’Alma et au Pôle de Santé du Plateau. Au-delà de la chirurgie urologique classique, il est expert en chirurgie robotique pour le traitement mini-invasif des cancers urologiques : cancer de la vessie, de la prostate et du rein. Il assure une prise en charge globale des conséquences fonctionnelles de ces cancers (incontinence urinaire, problèmes sexuels…) pour permettre au patient une récupération la plus complète possible en collaboration permanente avec les experts du centre.

Docteur Francis Dubosq

Francis DUBOSQ, Chirurgien Urologue, ancien interne des Hôpitaux de Paris, ancien Chef de Clinique, et ancien Praticien hospitalier à l’Hôpital Saint-Louis, a co-fondé le Centre Urologie Paris, centre d’expertises en urologie.

Il exerce à La Clinique de l’Alma et au Pôle de Santé du Plateau. Maitrisant les techniques de la chirurgie urologique classique, coelioscopique et robotique, Francis DUBOSQ porte un intérêt tout particulier à la prise en charge de la maladie lithiasique (calcul urinaire).
Au-delà des techniques permettant d’éliminer ou d’extraire les calculs, il a développé un réseau de soin permettant une prise en charge globale de ces calculs (avis de néphrologue, prise en charge nutritionnelle).
Ancien membre du Comité de Cancérologie – Section cancer de la vessie, il a développé une compétence toute particulière dans la prise en charge des cancers de la vessie tant d’un point de vue chirurgical que de la prise en charge globale de cette maladie.

Docteur Marie Audouin

Chirurgien Urologue, ancien chef de clinique de l’Hôpital Tenon, praticien hospitalier contractuel à l’Hôpital Tenon.

Elle exerce à la Clinique de l’Alma. Au delà de la chirurgie urologique classique, le Dr Audouin a développé une spécialisation dans la prise en charge médicale et chirurgicale des pathologies andrologiques, telles que la dysfonction érectile, la maladie de Lapeyronie, les troubles de l’éjaculation ainsi que les pathologies testiculaires et scrotales. Elle s’occupe également de la prise en charge médicale et chirurgicale des troubles de la fertilité masculine.

  LES AUTRES PRATICIENS

  Les autres praticiens du Centre d’Urologie Paris

Joëlle Souffir

URODYNAMICIEN


La vocation:
Approcher depuis quelques décennies le monde des femmes c’est côtoyer des bonheurs, des sourires, des colères, des victoires, des humiliations, mais aussi des non dits, du charnel, du sexe et des souffrances. Et malgré tout, des énergies, une vitalité que rien ne peut abattre.
Les fées:
De Simone de Beauvoir à Camille Claudel, de Françoise Giroud à Alma Mahler, de Frida Kahlo à François Dolto, de Marie Curie à Elisabeth Vigée Lebrun, Simone Veil, enfin, ont été mes inspiratrices, mes modèles, et les femmes de ma vie…
L’entrée dans le vrai monde
Je suis donc devenue kinésithérapeute … j’ai touché, j’ai soigné, j’ai réparé, je me suis trompée, j’ai appris… Le monde des autres s’est ouvert à moi. Celui du travail, celui du couple, celui des naissances et des deuils, celui de la réparation.
Mes débuts dans le périnée
Le jour où tout a commencé, un gynécologue, passant devant mon cabinet proche de sa clinique est entré et m’a demandé si je voulais m’occuper de ses jeunes accouchées pour leur faire faire un peu de rééducation abdominale. A l’époque personne ne parlait périnée. Dès les premiers jours quelque chose me chiffonnait…Comment pouvait-on penser abdominaux quand ce n’était pas vraiment là que ça avait le plus souffert ? Alors j’ai travaillé, j’ai expliqué, j’ai communiqué, j’ai parlé,… et je parle encore ! Parler pour faire exister, situer, repérer son corps, son ventre. Que de tabous rencontrés, que de symptômes cachés, non dits, supportés …
Corps/esprit
A cette époque, je m’intéressais beaucoup aux « choses du corps », « aux choses de l’âme ». En même temps qu’une analyse personnelle, je me suis intéressée à la sophrologie, qui sentait le soufre à l’époque. Hypnotiseurs, charlatans…

Comment faire le lien ?
Rencontres. Quelques rencontres passionnantes, quelques partages de compétences brillantes, et c’est ainsi que je tombai dans la «marmite», gynécologie, incontinence, relaxation, accouchement, sexualité … C’est ainsi que je m’y trouve toujours !

Entre-temps, en 1985, on reconnaissait l’importance de la rééducation urogynécologique, le Ministère de la Santé autorisait les kinésithérapeutes à ajouter cette spécialité à leur domaine de compétences. En 1985, j'ai eu un second enfant. En 1986, je devenais Cadre Enseignante en Kinésithérapie. En 1987, je devenais enseignante à l’Ecole de kinésithérapie fondée par Boris Dolto, icône des techniques de travail sur le corps, du lien corps-esprit. Peu d’enseignants transmettaient à l’époque ces connaissances. C’était parti. En 1987, je décidai d’abandonner la kinésithérapie classique pour ne plus m’occuper que d’urogynécologie, ancien nom de la pelvipérinéologie d’aujourd’hui.

J’ai enseigné, j’ai formé et j’ai été formée, j’ai écrit, j’ai beaucoup écouté. J’ai aidé de plus en plus de femmes à re connaître leur corps. Et ça n’était pas les mères, ni les grands-mères qui savaient et qui expliquaient, mais c’est elles qui conseillaient leurs aînées. Beaucoup de gynécologues, que cela n’intéressait pas auparavant, devenaient conscients qu’il fallait écouter leurs symptômes et leur demande de rééducation. Beaucoup se sont mis à poser des questions qui gênent … Et la prise de conscience du tabou s’est peu à peu fait jour, la parole se déliait, et l’ampleur des symptômes pelviens se révélait.

De nombreuses équipes médicales en France et dans bien d’autres pays ont travaillé et communiqué sur ce sujet sous tous les angles : les médicaments, la chirurgie, les explorations, les bilans, les liens notamment avec les pathologies fonctionnelles digestives et anorectales, les comportements sexuels, l’impact des abus, le rôle de l’éducation à la propreté et à la sexualité chez les enfants, la place sociologique et économique du problème, considéré à juste titre comme « de santé publique » . Les chemins des uns et des autres se sont croisés, de nombreux praticiens travaillent encore. Il y a sans doute encore tant de travail à accomplir !

Claire Marie Best

PSYCHOLOGUE - SEXOTHERAPEUTE

Claire-Marie BEST, Docteur en Psychologie (Paris V/CHU Salpêtrière) et Psychologue Clinicienne depuis 20 ans, spécialisée en Sexologie (Paris V) et en thérapie de couple. Elle est formatrice en Formation Continue et Superviseur de l'Association Française de Thérapie Cognitive et Comportementale (AFTCC) et enseignante à l'Ecole des Psychologues Praticiens (EPP). Elles est aussi Membre Titulaire de l’Association Interdisciplinaire post -Universitaire de Sexologie (AIUS) et membre de la SFSC : Société Française de Sexologie Clinique. Ses travaux portent sur 1- l'empathie dans la vie sexuelle du couple et 2- sur la qualité de vie sexuelle et psychologique des patients et de leur conjoint après une intervention chirurgicale de la prostate.

Claire Marie Best

PSYCHOLOGUE - SEXOTHERAPEUTE

Claire-Marie BEST, Docteur en Psychologie (Paris V/CHU Salpêtrière) et Psychologue Clinicienne depuis 20 ans, spécialisée en Sexologie (Paris V) et en thérapie de couple. Elle est formatrice en Formation Continue et Superviseur de l'Association Française de Thérapie Cognitive et Comportementale (AFTCC) et enseignante à l'Ecole des Psychologues Praticiens (EPP). Elles est aussi Membre Titulaire de l’Association Interdisciplinaire post -Universitaire de Sexologie (AIUS) et membre de la SFSC : Société Française de Sexologie Clinique. Ses travaux portent sur 1- l'empathie dans la vie sexuelle du couple et 2- sur la qualité de vie sexuelle et psychologique des patients et de leur conjoint après une intervention chirurgicale de la prostate.